La Rioja orientale était autrefois connue sous le nom de Rioja Baja. Elle était également connue, du moins de manière anecdotique, comme une sorte de parent pauvre ; pensez à la comparaison entre l’Aube et les Côtes des Blancs en Champagne, ou entre le Mâconnais et la Côte d’Or en Bourgogne. Il s’avère que cette réputation est née autant de l’ignorance que de l’opportunisme politique et de l’éloignement physique du siège du pouvoir qui, historiquement, s’est concentré sur le secteur nord-ouest de la Rioja DOCa, plus proche des premières influences françaises et de l’emplacement des maisons les plus grandes et les plus puissantes.

Les choses changent, cependant, et aujourd’hui, la